Les études scientifiques démontrent significativement les bénéfices thérapeutiques quant à l’usage de solutions hautement hydrogénées

L’eau hydrogénée réduit la perte neuronale dopaminergique du modèle de Parkinson Metil-4 Phenyl 1,2,3,6, tetrahydropyridine des souris.
Assoc. University of Cambridge.

Une solution saline riche en hydrogène améliore la mémoire sur des rats avec la maladie d’Alzheimer modèle amyloïde bêta induit par la réduction du stress oxydatif.
Li, Wang, Zhang, Cai, Cao, Sun. Elsevier Brain Research, 2010.

L’hydrogène moléculaire est un gaz thérapeutique émergent pour la neuro-dégénération et d’autres maladies.
Ohta, Ito, Ichihara, Masafumi Ito. Hindawi Publishing Corporation Oxidative. Medicine Anocelular Longevitis, 2012.
 
La consommation d’eau hydrogénée prévient l’artériosclérose chez des souris avec des attaques en utilisant une apolipoprotéine.
Ohsawa, Nishimaki, Yamagata & Assoc. Elsevier, 2008.
 
L’eau riche en hydrogène protège contre l’hépato-toxicité induite par l’acétaminophène sur des souris.
Zhang, Donesong, Pang & Assoc. World Journal of Gastroenterology, 2015.
 
La consommation d'eau hydrogénée réduit les lésions pulmonaires aiguës induites par le paraquat chez les rats.
Liu, Liu, Sun, Liu & Assoc. Hindawi Publishing Corporation, 2011.
 
La rapide diffusion de l’hydrogène protège la rétine: administration sur l’oeil du sérum hydrogéné.
Oharazawa, Igarashi, Yokota et Assoc.
 
L’hydrogène protège les cellules ciliaires auditives des radicaux libres.
Kikkawa, Nakagawa, Horie, Ito. Auditory and Vestibular Systems, 2009.
 
L'eau chaude riche en hydrogène réprime la formation de rides contre les rayons UVA avec la production de collagène de type I et la diminution du stress oxydatif dans les fibroblastes et la prévention des blessures cellulaires chez les kératinocytes.
Kato, Saitoh, Inai & Assoc. Journal of Photochemistry and Photobiology, 2011.
 
L'eau riche en hydrogène améliore l'arthrite associée au psoriasis et les lésions cutanées par traitement avec de l'hydrogène moléculaire: un rapport de trois cas.
Ishibashi, Ichikawa, Sato & Assoc. Molecular Medicine Report, 2015.
 
Le sérum enrichi d’eau hydrogénée réduit le cholestérol LDL et améliore la fonction du HDL chez des patients avec un potentiel syndrome métabolique.
Song, Li, Sang et autres. JLR Papers, 2013.
 
Extension de la durée de vie de Caenorhabditis par l’usage d’eau hydrogénée.
Xan, Tian & Assoc.. ISBA, Biosci. Biotech. Biochem, 2010.
 
Effets antidiabétiques réduits par de l’eau hydrogénée sur des souris avec diabète induite par streptomycine et génétique.
Kim HJ, Kim HK. Glowing-health.com.
 
La consommation d’eau avec des grandes concentrations d’hydrogène réduit le stress oxydatif et l’activité de la maladie chez des patients avec arthrite rhumatoïde.
Étude pilote.
Ishibashi, Rikitake & Assoc. Medical Gas Research, 2012.

Etude publiée dans la revue scientifique "Nature"

 L’Hydrogène agit comme un antioxydant thérapeutique par réduction sélective des radicaux oxygénés cytotoxiques.
Ikuro Oshawa et Al.
Le stress oxydatif aigu induit par une répercussion ischémique ou une inflammation, cause des dommages sérieux aux tissus et le stress oxydatif persistant est l’une des causes de beaucoup de maladies communes, incluant le cancer. Nous démontrons que l’hydrogène a un pouvoir antioxydant dans les applications préventives et thérapeutiques. Nous induisons du stress oxydatif aigu dans des cultures de cellules par trois méthodes différentes. Le radical réduisait sélectivement l’hydrogène hydroxyle, la plus cytotoxique des espèces réactives de l’oxygène (ROS) et produisait un effet protecteur des cellules, cependant l’hydrogène ne réagissait pas avec d’autres ROS, qui avaient des fonctions physiologiques. Nous avons utilisé une méthode aiguë sur les rats, dans laquelle le dommage par stress oxydatif avait été induit par le cerveau en ischémie locale et reperfusion de celle-ci. L’inhalation de H2 gaz a remarquablement supprimé les dommages par buffering des effets du stress oxydatif. Le H2 peut être utilisé comme une thérapie effective antioxydante, qui possède une facilité à se propager à travers des membranes, en pouvant atteindre et réagir avec des ROS cytotoxiques et protéger du dommage oxydatif.